Miscella… quoi ?

     J’imagine que dans le premier post de ce blog, quelques présentations s’imposent ; et je suppose qu’une explication de son nom est un bon point de départ.

     Si j’en crois le Trésor de la Langue Française (TLF), les Miscellanées (n.f. pl.) [misɛlane] correspondent à un recueil d’écrits divers, littéraires ou scientifiques. Synonyme de mélanges. Étymologiquement le mot vient du latin miscellanea, proprement, « choses mêlées ».

Wikipédia en donne la définition suivante : 

Les miscellanées sont un genre littéraire composé de textes divers, « mélangés » avec une unité plus ou moins manifeste. C’est une technique de fragments, une sorte de mosaïque littéraire. ..

     Bref, vous l’avez compris, c’est un mot pompeux pour dire que ce blog traitera de tout et de rien à la fois, et à vrai dire davantage de rien que de tout, ou plutôt de tous petits riens de rien du tout. J’aime à cet égard l’image de la mosaïque, et c’est pour lier la forme et le fond que j’ai choisi pour ce blog une présentation en « tuiles » qui s’en rapproche.

     Le mot « Miscellanées », au départ réservé au champ littéraire, est devenu assez à la mode, et je pense que l’ouvrage de Ben Schott, Les Miscellanées de Mr. Schott, n’y est pas pour rien. En tout cas, c’est à ce livre que je fais référence en employant ce mot.

Pourquoi ce blog ?

     Je n’ai pas d’envie ni de talent particulier pour décrire avec verve et humour les rebondissements de ma vie quotidienne, ou mon opinion sur le monde qui m’entoure ; mais j’ai pourtant succombé à la tentation de me lancer dans la création d’un blog. C’est précisément le côté créatif qui m’a intéressé : la page blanche à remplir, l’apparence et les paramètres à personnaliser, c’est cela qui m’amusait. Cela peut sans doute paraître étrange, mais c’est donc la forme du blog en tant qu’objet  qui m’a d’abord attiré.

Il y a ensuite l’envie d’imiter le travail de Ben Schott dans ses Miscellanées. Voilà un livre génial, à la fois instructif et amusant, utile et futile, qui n’a demandé à son auteur aucun travail d’invention, d’argumentation, de construction d’un récit ; mais un travail d’assembleur, de collectionneur (de « curateur » dirait-on aujourd’hui) de tous et de riens mis bout à bouts.  On navigue de la meilleure façon de faire son nœud de cravate aux figures de styles rhétoriques de Winston Churchill, en passant par toute sortes de listes incongrues (épigrammes célèbres, phobies,  arts divinatoires,  parc royaux de Londres…), ou encore  le système de détermination de la dureté des mines de crayons… Ce n’est pas un livre qui se lit comme un roman. On s’y plonge au hasard, on y papillonne, surpris ou amusé, au gré des informations que l’on découvre au fil des pages. Le tout dans un ouvrage à la forme extrêmement soignée (papier, présentation…) au charme bien anglais. Il y a dans cette association d’une forme élégante et d’un contenu hétéroclite et futile, quelque chose qui touche à l’absurde, qui est une forme d’humour que j’affectionne.

     C’est un petit peu l’intention et  l’ambition modeste de mon blog que de s’inspirer de ce modèle en constituant petit à petit une sorte de bric à brac personnel constitué de mes réflexions, de mes découvertes, des sujets qui attirent mon attention, et sur lesquels je m’amuse parfois à faire des recherches les plus poussées possibles. Et peut-être, vous qui lisez ces lignes, serez-vous tentés de cliquer au hasard des articles et de vous laisser guider par votre curiosité.

MAJ 2016 : J’ai décidé de refonder quelque-peu ce blog pour y ajouter, outre mon bric à brac personnel, des articles, et études que j’ai pu faire dans d’autres contextes (y compris professionnels), ou sur d’autres supports. Bonne lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s