Petit réquisitoire contre Windows 8

   Depuis sa sortie, la dernière version du système d’exploitation de Microsoft annoncé comme « révolutionnaire » ne fait pas l’unanimité. Ayant acquis un PC sous Windows 8 en début d’année, je peux confirmer que je suis un peu déçu. Non que j’avais beaucoup d’attentes, mais j’étais plutôt enthousiaste à l’idée de tester cette nouvelle mouture, qui me semblait assez cool en apparence. Je précise avant d’aller plus loin que je n’ai rien contre Microsoft ou Windows en général. Je ne suis pas un Apple ou Linux addict prosélyte. Pour preuve, avant d’en changer, je me contentais parfaitement bien de mon ordi sous Vista (qui marchait plutôt pas mal pour l’usage que j’en avais), système d’exploitation pourtant unanimement décrié en général. Je n’ai pas de bol, il faut que je tombe sur les mauvais OS de Windows. Pour revenir à Windows 8, voici les raisons qui font que l’enthousiasme d’essayer mon nouvel ordi et de découvrir ce nouveau Windows s’est assez vite transformé en légère (oui, n’exagérons rien) exaspération.  

Une interface ‘tactile’ inutile, et peu ergonomique.

   Comme vous le savez, Windows 8 introduit une nouvelle interface conçue pour le tactile appelée « Metro » ou encore « Modern UI ». Cette interface se compose d’applications (à la manière d’un smartphone) sous forme de tuiles. C’est plutôt joli. Cette interface se combine, ou plutôt se superpose avec le bureau que l’on connaît bien, néanmoins privé de son menu « Démarrer ».

Fake_Windows_8_Start

   Passés les premiers moments sympas à rechercher des applications à rajouter dans l’interface, il apparaît rapidement que leur utilité est plutôt limitée. La plupart ne sont que des gadgets et le Windows Store est encore relativement pauvre (ce qui devrait aller en s’arrangeant avec le temps). A quoi sert par exemple un minuteur qui s’arrête lorsqu’on quitte le mode plein écran de l’application ? (Non parce que dans ce cas là, pas besoin d’un minuteur, je peux rester fixer ma pendule pour la même efficacité ! ) Les applications prévues pour l’interface Metro s’ouvrent en effet en plein écran, et de manière complètement indépendantes du bureau, ce qui est très peu pratique lorsque l’on veut faire plusieurs choses en même temps ; d’autant que le bureau reste l’endroit à partir duquel on gère la plupart des programmes sur lesquels on souhaite travailler simultanément. Certes, on peut toujours faire une gymnastique à coup de clics dans les coins de l’écran et autres manœuvres mystérieuses pour jongler entre les différents programmes ouverts mais on a vu plus ergonomique. Ces applications sont en outre souvent longues à s’ouvrir et compliquées à fermer.

IMG
Difficile de trouver par soi-même comment fermer les applications. La manipulation, intuitive pour le tactile, ne l’est guère avec une souris !

   Il faut aussi noter que l’affichage des photos, des documents PDF, la lecture des musiques et des vidéos se font par défaut dans l’interface « tactile », avec des logiciels pas toujours très pratiques. C’est plutôt agaçant de se retrouver d’un seul coup en plein écran et en dehors du bureau tout ça parce qu’on a double cliqué sur un PDF ! Si l’on veut rester sur le bureau pour toutes ces tâches, il faut donc reconfigurer les logiciels par défaut.
   Cette superposition des deux environnements (Tactile et Bureau) fait qu’on peut se retrouver avec des doublons, à savoir une version Bureau et une version « tactile » des mêmes programmes (Skype, Internet Explorer, …), fonctionnant de manière complètement indépendante.
   Autre point noir à mon sens : l’obligation de passer par l’outil « rechercher » (et du même coup par cette interface tactile merdique) pour trouver le moindre programme ou fichier. Cela nous fait bien regretter le menu Démarrer. Il semble qu’une mise à jour prochaine prévoit une amélioration de ce système, en permettant un accès plus direct aux programmes les plus utilisés (Toujours via l’interface Metro cependant).

   Tous ces éléments (j’en oublie sans doute) font que de toutes les manières, je passe 99% de mon temps sur le bureau, et ne me sert quasiment jamais des applications.  Au final, l’interface tactile, qui fait toute la spécificité et la nouveauté de Windows 8 au premier abord, apparaît plutôt comme un gadget. Ça me fait  penser aux gadgets apparus sur le bureau avec Vista : c’est cool, c’est beau, mais c’est encombrant, et au final, on ne s’en sert jamais.  Le parallèle avec Vista, autre système d’exploitation notoirement décrié, est d’ailleurs amusant.

Un modèle bancal qui peine à prouver son intérêt malgré ses qualités.

   A mon sens, le tort de ce nouveau Windows est de ne pas choisir entre le tout tactile et le classique bureau. Un changement radical aurait été de pousser la logique jusqu’au bout et supprimer le bureau. C’est ce à quoi je m’attendais au départ, et je m’étais préparé psychologiquement à devoir abandonner tous les repères que j’avais sur les anciens Windows (au final, je suis presque déçu de me retrouver dans la position du psychorigide attaché à son bon vieux Windows). Mais du coup, le fait que W8 ne choisisse pas fait que l’un des deux (l’interface Metro « tactile » et le bureau) est en trop. Or, je pense que cette interface, tout à fait adaptée pour les smartphones et les tablettes ne l’est pas pour un PC a fortiori sur un support non tactile. Et je doute fortement de l’intérêt de l’introduction du tactile pour les PC. 

W8 Tactile
Vous pensez vraiment que plus tard on utilisera son PC comme ça ?

   Il est sans doute juste de constater que le marché des Smartphones et tablettes prend le dessus sur celui des PC, mais vouloir mélanger les deux n’est peut-être pas une très bonne idée.  Une tablette et un PC n’ont pas la même utilité. Les usages sont différents et le resterons. Un smartphone et une tablette ont besoin d’une interface simple d’utilisation, même pour des fonctionnalités habituellement effectuées sur un PC (Skype, Surf, Traitement de texte, …). Les PC, sont davantage des outils de travail qui ont besoin d’une interface fonctionnelle pour des usages beaucoup plus variés. Je ne suis pas convaincu de l’utilité de cette double interface.  

   En revanche, je suis convaincu que cette interface tactile façon Microsoft est tout à fait convaincante (à première vue) pour les tablettes et autres smartphones. Je la trouve de très bon goût, et bien plus belle qu’Android par exemple, avec notamment une esthétique plutôt réussie. La présentation en tuiles le design très épuré (et des logiciels Microsoft comme Outlook) rendent vraiment bien à mon goût. Un bémol cependant pour ce qui est des fenêtres, menus etc de l’ordinateur qui sont un peu tristes. Mais sinon, Windows 8 est beau, fluide, et surtout plus rapide (démarrage, performances etc.) ce qui est appréciable. En bref, l’usage de Windows 8 n’est pas non plus un calvaire, et on s’y retrouve rapidement, mais il n’empêche que ce système a certains points noirs que j’ai relevé ici. Ils ne sont pas les seuls, et je conçois qu’ils puissent ne pas être jugés si négativement par d’autres personnes. 

Addendum : 

Microsoft vient de publier une vidéo qui en dit un peu plus sur la mise à jour (déjà) à venir pour Windows 8.

 Addendum bis (02/10/2014) :

     Juste pour préciser que depuis l’écriture de cet article, je dispose de la mise à jour Windows 8.1. Je trouve que cette mise à jour n’apporte que très peu de changements positifs visibles. Il y a un pseudo bouton Démarrer qui n’est en fait qu’un raccourci pour l’interface à tuiles. Or, il y a déjà une touche prévue à cet effet sur les claviers. Ensuite, autre point très négatif, l’obligation de se connecter à son compte Microsoft pour accéder à l’ordinateur. Je trouve cette habitude très mauvaise, et même dangereuse. On nous sert ça en nous disant que c’est génial de pouvoir accéder au Cloud directement, depuis n’importe où. Mais quand le compte Microsoft est aussi le compte hotmail/outlook etc, on n’a pas forcément envie de d’être obligé de s’y connecter pour se servir de l’ordi. Il est possible de contourner cette obligation en se déconnectant et en créant un compte local. Mais c’est le compte local qui devrait être le mode par défaut d’utilisation de l’ordinateur. PC veut dire « Personal Computer », pas Microsoft Computer. Point positif de la mise à jour : la gestion des programmes de l’interface à tuile est désormais similaire à une fenêtre normale du bureau, avec une croix pour fermer, la possibilité de réduire dans la barre des tâches du Bureau etc. Plus besoin de gymnastique avec la souris, donc. 

     Je voulais aussi parler de la sortie du nouveau Microsoft, qui s’appellera Windows 10. Pourquoi pas Windows 9 ? Je ne sais pas, peut-être que ce n’était pas un chiffre assez lisse, ou peut-être pour conjurer la malédiction des OS ratés une fois sur deux en sautant directement un numéro. Toujours est-il que d’après les premières informations qui sortent à ce sujet, il semble que Microsoft ait pris conscience des ratés de Windows 8, et veuille les faire oublier, tout en gardant une plate-forme compatible sur tous les types d’appareils. Simplement, si j’ai bien compris, celle-ci sera moins rigide, et s’adaptera davantage au support plutôt que l’inverse. Mais je ne suis pas le mieux placé pour en parler, donc je vous invite à lire cet article de Next INpact qui fait le point sur la question.

Liens :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s