Comment un maire a percé sur Twitter grâce à Dragon Ball Z ?

Au début du mois d’Août, la twittosphère se fait plus calme sur le front politique. Mais certains élus profitent de leurs vacances pour investir le réseau social d’une manière originale. C’est ainsi que le maire de Châteauroux, Gil Avérous, a réussi au beau milieu de l’été un véritable coup de buzz sur Twitter.  Data Observer remonte le fil.

Entre le 4 et le 8 Août 2015, le maire de Châteauroux a été mentionné plus de 1360 fois sur Twitter. En quatre jours seulement, il a gagné plus de 860 followers (+43%). Des chiffres qui feraient rêver plus d’un élu.

Tweets et followers de Gil Averous

La naissance du buzz

En quatre jours, Gil Avérous a tweeté plus de 458 fois, se livrant à un jeu de question-réponses effréné avec les twittos, adolescents pour la plupart. Le maire s’est prêté, parfois jusqu’à minuit, à des échanges improvisés autour de questions aussi variées qu’insolites.

Le phénomène a rapidement pris de l’ampleur lorsqu’il est apparu que Gil Avérous partageait avec ces ados bon nombre de références culturelles, jouait aux jeux-vidéos et avait un avis sur les personnages du dessin animé Dragon Ball Z, sur les chansons de Beyoncé ou du rappeur Eminem. Le soir du 4 Août, Gil Avérous était dans les tendances Twitter pour la France.

Gil Averous tendances France

Ci-dessous, les tweets les plus retweetés ayant contribué à susciter le buzz

SayanTweet Gil most RTAverous Rihanna

L’impact potentiel 

En termes de retombées, on peut considérer que l’opération est réussie. La tonalité des tweets mentionnant le maire de Châteauroux est positive dans 42% des cas contre seulement 5% avec une tonalité négative. Les 53 % restants ont une tonalité neutre et sont majoritairement constitués des questions posées par les internautes.

Tonalité des tweets

réaction 2réaction 1

most RT
Certains tweets mentionnant le maire de Châteauroux ont été retweetés plus de 1000 fois.

Gil Avérous a créé un lien de proximité avec les internautes, en particulier avec les habitants de sa région. Au-delà de l’aspect informel et superficiel de la plupart des échanges, quelques tweets plus politiques y ont trouvé leur place. Gil Avérous a ainsi réaffirmé son soutien à Nicolas Sarkozy, son opposition à l’abrogation du mariage pour tous, par exemple. Deux infographies promouvant son action de maire ont également été publiées.

Infographie 1Infographie 2

Notons aussi que l’absence d’éventuels adversaires politiques sur le réseau à ce moment-là a permis de préserver l’ambiance légère qui régnait lors de ces échanges.

Il ne faut pas pour autant surestimer l’impact d’un tel coup de buzz. Il est difficile de dire si Gil Avérous pourra capitaliser sur cette notoriété, que ce soit pour lui-même ou pour la ville de Châteauroux qu’il représente. Seul un article de la presse locale a relevé le phénomène. Sans oublier que beaucoup des personnes avec qui il a interagi sont des adolescents, dont la plupart n’habitent pas Châteauroux, et qui n’ont fait que surfer sur un « buzz », éphémère par définition.

Saisir les opportunités de Twitter grâce à la veille

Le propre de la communication sur un réseau social est de s’inscrire dans une logique d’échange, qui implique de donner de soi, de s’exposer, et qui demande donc du temps et de l’investissement personnel. La sincérité et la transparence perçues sont également des conditions indispensables à la réussite d’une telle opération, qui n’en demeure pas moins périlleuse. Ici, Gil Avérous a pu investir un temps conséquent dans la mesure où, comme il le précise dans un tweet, il était en vacances. Le fait qu’il appartienne à une génération de politiques relativement jeune (il a 43 ans) lui a sans doute permis de rester crédible, tout en jouant sur le contraste fort entre son statut de maire, figure politique, et ses opinions sur Dragon Ball Z ou Rihanna. C’est ce contraste qui a créé un engouement. Manifestement à l’aise avec Twitter, le maire de Châteauroux n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai, comme le relève encore La Nouvelle République.

On peut comparer cette expérience permise par Twitter aux serrages de main sur les marchés auxquels les politiques sont habitués. Gil Avérous a pris l’habitude de  « liker », retweeter et parfois répondre à certains tweets qui mentionnaient Châteauroux (ou même « chtx »), tout comme d’autres saluent le boucher, le maraîcher ou les clients sur le marché.

Gil Averous répondCela implique qu’il surveillait ce qui se disait sur sa ville sur Twitter, qu’il était présent sur la place en somme. C’est ce qui lui a permis dans un second temps d’entrer en contact avec certaines personnes, soit de manière subtile, par un « favori », soit par un retweet, ou en engageant directement un dialogue.

Cette manière de faire peut paraître intrusive, mais elle consiste en réalité, grâce à la veille, à jouer pleinement le jeu des réseaux sociaux. Au-delà de l’épiphénomène de ces quatre jours, l’expérience du maire de Châteauroux montre le potentiel en termes de communication de Twitter en tant que moyen de nouer le contact et de rester accessible, et ce d’autant plus pour un élu local. Les échanges ciblés engagés par Gil Avérous ont en effet permis à certains internautes habitants Châteauroux de faire remonter des préoccupations concrètes. Le maire de Châteauroux ira-t-il, comme ce maire d’une petite ville espagnole, jusqu’à gérer entièrement sa ville sur Twitter ? L’avenir dira si les échanges de Monsieur le Maire avec les internautes castelroussins trouveront un jour écho dans le bulletin officiel de la ville.

 

Averous répond 2Avérous répond 3

D’ici là, il pourrait être intéressant de suivre l’impact dans le temps de cette expérience sur la notoriété du maire, mais aussi de la ville et de ses composantes (l’équipe de football, le festival de dance DARC, etc.) qui ont été évoqués durant cet épisode. Le lien tissé avec ces jeunes est-il susceptible de se pérenniser, qui sait, jusqu’aux municipales de 2020 ?

 

NB : Je partage ici un article que j’ai écrit pour Data-Observer, spécialiste dans la veille et l’E-réputation, où j’ai effectué mon stage et pour qui j’ai travaillé. Je vous invite à cliquer sur le lien pour lire l’article dans son contexte originel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s